Nouvelles recettes

Les 10 garnitures de pizza les plus scandaleuses des États-Unis

Les 10 garnitures de pizza les plus scandaleuses des États-Unis

Plus que jamais, aucun aliment n'est à l'abri des excès. Les beignets ont été transformés en pains à hamburger, les rouleaux de homard sont ornés de caviar et les hot-dogs sont garnis de foie gras. La pizza, bien sûr, ne fait pas exception. Lisez la suite pour en savoir plus sur les garnitures de pizza les plus scandaleuses en Amérique.

Les 10 garnitures de pizza les plus scandaleuses des États-Unis (diaporama)

Au fond, vous pouvez techniquement appeler n'importe quel pain plat avec des trucs dessus "pizza". Mais pour les besoins d'aujourd'hui, nous réduisons un peu cette définition, en éliminant notre liste des récents-a annoncé 101 meilleures pizzas en Amérique. Ceux-ci sont réel des pizzas, pas seulement des gadgets destinés à attirer les touristes ou les plus gourmands. Bien sûr, ces pizzas sont scandaleuses, mais elles ont été construites dans un souci d'équilibre et d'harmonie. Ils ne sont pas seulement scandaleux pour le plaisir, ils sont aussi délicieux. Ils travail.

Alors, qu'est-ce qui rend exactement une pizza scandaleuse ? Premièrement, il doit s'écarter de la norme. Il fut un temps où le poulet était considéré comme une garniture de pizza scandaleuse, mais aujourd'hui, il est disponible dans presque tous les restaurants de tranches de New York. Mais être différent n'est pas synonyme d'être outrancier, ce qui est plus difficile qu'il n'y paraît. Vous pouvez ouvrir une boîte de thon et la jeter sur une tarte nature, mais personne ne voudra manger ça. À la fin de la journée, une pizza scandaleuse doit être différente, inattendue, créative, un peu bizarre et si savoureuse que lorsqu'un client prend une décision et la commande, il est récompensé par une combinaison de saveurs qu'il n'a jamais vécu auparavant, une expérience vers laquelle ils veulent revenir encore et encore.

Donc, si vous cherchez une pizza au fromage avec du caviar et de la feuille d'or, vous ne la trouverez pas ici. Ces pizzas n'ont pas été giflées ensemble pour la publicité; elles ont été créées par des chefs qui cherchaient à redéfinir ce que pouvait être une pizza, tout en gardant un œil sur l'équilibre et le délice. En même temps, on ne peut nier qu'il y a un sentiment de plaisir ici aussi, car à la fin de la journée, manger une pizza scandaleuse devrait être un très bon moment.

Café Bottega, Birmingham, Alabama (œuf de ferme : champignons, guanciale, taleggio, huile de porc)


Au cours des 30 dernières années, chef Frank Stitt a été crédité pour avoir considérablement relevé la barre de la scène culinaire de l'Alabama. Comme si le succès de son restaurant Bar et grill des Highlands et la liste des talents culinaires qui ont lancé leur propre carrière réussie après avoir passé du temps dans sa cuisine n'était pas assez impressionnante, il va maintenant de l'avant et fait la même chose pour l'État Pizza scène. Alors que les habitués dévoués peuvent avoir du mal à s'éloigner des plats classiques de Stitt à Café Bottega, comme le carpaccio de bœuf poêlé, la salade niçoise et les escalopes de poulet, ils seront particulièrement récompensés par l'une des huit pizzas au menu. Il y a une tarte blanche avec des saucisses au fenouil, une combinaison de poulet grillé et de pesto, même une pizza avec du gombo et du maïs. Mais la tarte signature du restaurant et le plus grand plaisir de la foule est le « œuf de ferme », qui est garni de champignons, de guanciale, de Taleggio et d'huile de cèpes.

Gusto Pizza Co., Des Moines, Iowa (The Deburgo : sauce crémeuse à l'ail et aux herbes, surlonge tranché, mozzarella, gouda fumé, cremini, vinaigrette citron-herbes, romano, basilic frais)


Vous pouvez pratiquement imaginer les gens derrière Gusto Pizza Co. – Les amis Josh Holderness, Joe McConville et Tony Lemmo – se sont assis autour de quelques bières avant d'ouvrir leur pizzeria imaginative Des Moines en 2011, et de proposer leur menu comme un punfest induisant des reniflements d'une heure. « Thai Kwon Dough » avec sauce aux arachides et poulet ? Pizza « Seoul Food » avec steak de jupe mariné à la coréenne et mayo sriracha ? « Vincent Van Goat » avec du fromage de chèvre et des poivrons frits ? « Fromage-A-Trois » ? Très drôle. Mais ne confondez pas la légèreté avec rien de moins qu'une approche sérieuse de certaines délicieuses pizzas avec des croûtes fines croustillantes et moelleuses parfaitement équilibrées.


12 des pizzas les plus exagérées

Transformer la pizza d'un simple plat de base en un véhicule pour des garnitures scandaleuses et des styles de croûte époustouflants est sans aucun doute une forme d'art.

De grandes chaînes comme Pizza Hut, Little Caesars et KFC se sont toutes lancées dans l'action, aux côtés de leurs homologues pizzeria maman-et-pop. Qu'il s'agisse d'une concoction de fast-food qui incorpore une base de poulet frit, une qui implique une infusion de substances inhabituelles, ou un coup culinaire coûteux garni de feuille d'or, voici 12 des plus controversés, inattendus et bizarres des pizzas pour embellir la terre (et nos papilles).

Obtenez le bref. Inscrivez-vous pour recevoir les meilleures histoires que vous devez savoir dès maintenant.


Pizza Banane Curry (Suède)

La pizza brésilienne n'est pas le nom d'un type de pizza spécifique, mais est utilisé comme terme générique pour toutes les garnitures uniques de pizza que vous trouverez dans ce pays. Et vous en trouverez beaucoup, grâce au service de style rodizio - alias à volonté - dans de nombreux restaurants brésiliens, comme Pizza a Bessa à Brasilia. Tout d'abord, les pizzas sont à croûte mince et contiennent probablement des tranches de tomates ou du ketchup au lieu de la sauce à pizza. Les garnitures comprennent les pois verts, les carottes, les betteraves et les bâtonnets de pommes de terre, et les garnitures pour desserts vont des bananes plantains à la pâte de goyave.


La pizza à l'ananas est un problème brûlant

Beaucoup de gens aiment l'ananas comme garniture de pizza ou le détestent. Cependant, en 2017, le président islandais, Gudni Thorlacius Johannesson, a transformé le sujet en un sujet très débattu lorsqu'il a plaisanté en disant que la pizza à l'ananas devrait être interdite. Le commentaire a rapidement attiré l'attention des médias du monde entier et Johannesson a publié une déclaration de suivi en islandais et en anglais :

« J'aime les ananas, mais pas sur la pizza », a-t-il écrit. « Je n'ai pas le pouvoir de faire des lois qui interdisent aux gens de mettre des ananas sur leur pizza. Je suis heureux de ne pas détenir un tel pouvoir. Les présidents ne devraient pas avoir un pouvoir illimité. Je ne voudrais pas occuper ce poste si je pouvais adopter des lois interdisant ce que je n'aime pas. Je ne voudrais pas vivre dans un tel pays. Pour les pizzas, je recommande les fruits de mer.”


Les 101 meilleures pizzas d'Amérique


Crédit photo : Ravi Bangaroo

Arthur Bovino, rédacteur en chef de The Daily Meal, annonce les noms des « 101 meilleures pizzas d'Amérique » pour 2015.

Il s'agit de notre quatrième tentative annuelle de recherche de la meilleure pizza d'Amérique, et de notre troisième 101 (notre première liste n'en couvrait que 35 – à quoi pensions-nous ?). Vous connaissez l'expression « C'est un travail difficile, mais quelqu'un doit le faire » ? Eh bien, nous aimons la pizza, mais nous rendons cette liste aussi dure que possible pour nous-mêmes. C'est l'un des classements les plus suivis de The Daily Meal. Pourquoi? Parce que les Américains adorent la pizza. C'est une nourriture vraiment démocratique, une partie inexorable de la vie américaine, quelque chose que tout le monde sait (ou pense savoir). Les gens prennent la pizza très au sérieux. Alors nous aussi.

Avez-vous eu un étranger tweet qu'il veut vous emmener faire une tournée de pizzas dans le Queens, vous conduire dans un camion pour une tranche de Flushing classique, puis sortir un kit médical rempli de basilic frais, d'origan et de Parmigiano-Reggiano pour " Dom DeMarco" ça marche ? Avez-vous déjà collecté une année de suggestions de pizzas trempées d'amour et de vitriol auprès de centaines et de centaines de lecteurs ? Vous avez essayé de localiser et de comprendre chaque liste de médias nationaux et locaux des meilleures pizzas d'Amérique pour vous assurer que vous n'avez pas manqué une tarte ? Des horaires de voyage arrangés et réarrangés dans le but de goûter personnellement les prétendues meilleures pizzas dans autant de villes américaines que possible ? Nous sommes montés dans ce camion. Nous avons fait tout cela, et plus encore, depuis la compilation de 101 de l'année dernière.

Aucune liste n'est parfaite. Et nous devons nous rappeler au moins une fois par an que d'autres personnes sont autorisées à écrire sur la pizza, même lorsqu'elles se trompent (surtout lorsqu'elles se trompent) - même lorsque, comme TripAdvisor l'a fait cette année (deux ans après avoir nommé San Diego America's Top 10 Cities for Pizza. San Diego ?), ils nomment Juliana's de Brooklyn (n°41 sur notre liste l'année dernière) la meilleure pizza en Amérique (savoureuse à coup sûr, mais vraiment ?) et complètent le top trois avec des places à St. Augustine, en Floride, et à Anchorage, en Alaska. Pas de mauvaise presse, n'est-ce pas ? (D'accord, nous allons le dire : certaines personnes devraient vraiment voir leur licence d'écriture de pizza révoquée.)

Ainsi, contrairement à de nombreuses listes arbitraires, aux classements diversifiés à des fins d'engagement géographique et aux listes "d'experts" choisies par une poignée d'écrivains culinaires de New York, nous avons approché nos classements de manière méthodique et globale.

Nous avons commencé grand, en commandant des extra-larges, des extra-fromages, en considérant 800 places dans tous les coins du pays, soit environ 100 de plus que l'année dernière. Comment avons-nous réduit ce nombre à seulement 101 ? Pour commencer, nous mangeons dans autant de pizzerias que possible. Cet éditeur a personnellement visité près de la moitié des lieux qui figuraient sur la liste cette année. Les experts en pizza du Daily Meal - dont huit fois lauréat du prix James Beard et directeur éditorial du Daily Meal Colman Andrews, le rédacteur en chef de Eat/Dine Dan Myers et la rédactrice en chef du restaurant Kate Kolenda - ainsi que nos rédacteurs en chef de la ville, le Conseil culinaire experts et blogueurs du réseau de contenu culinaire, ont participé.

Mais nous avons également fait appel à une liste de panélistes de pizza de premier ordre et géographiquement diversifiée - chefs, critiques de restaurants, blogueurs, écrivains et autorités de la pizza - leur demandant de partager leur expérience considérable de la pizza avec nous, et de voter uniquement pour les endroits où ils ont vraiment mangé. (Si vous êtes dans les médias alimentaires ou si vous êtes un expert reconnu de la pizza et que vous n'êtes pas d'accord avec cette liste et que vous n'avez pas voté pour elle, envoyez-nous un e-mail avec votre crédit pizza et nous vous considérerons pour notre panel en 2016.)

Nous partons sur une tranche de croûte mince pour dire qu'il n'y a jamais eu auparavant une liste aussi complète de pizzas votée par un groupe d'experts aussi important et qualifié. Certes, le panel de 109 membres de cette année est la liste d'experts en pizza la plus longue, la plus impressionnante et la plus étoilée de The Daily Meal, y compris 31 autres experts en pizza de toute l'Amérique que nous n'en avions l'année dernière.

Alors, qui a dit que les 101 pizzas de cette liste sont les meilleures du pays ? Que diriez-vous "Le roi de la pizza" Dan Janssen, pour commencer, le propriétaire d'une menuiserie artisanale du Maryland qui a révélé l'année dernière qu'il avait survécu à un régime de pizza seul au cours des 25 dernières années ? Parmi les autres panélistes figuraient une personnalité de la télévision, un chef, un écrivain gastronomique et un amateur de pizzas à la station-service Andrew Zimmern, critique de restaurant et chroniqueur de vins pour le Los Angeles Times S. Irene Virbila 2012 Classic Italian vainqueur du premier prix aux Championnats du monde de la pizza à Naples (Italie ) Elizabeth Falkner, imprésario de la tournée des pizzas de New York, Viva La Pizza! L'auteur de l'Art de la boîte à pizza et détenteur du record du monde Guinness pour sa collection de boîtes à pizza Scott Wiener de Scott's Pizza Tours, chef pionnier de la cuisine moderniste de New York City Wylie Dufresne of Alder (chef du restaurant de l'année 2014 de The Daily Meal) expert de la visite culinaire à pied de New Haven Colin M. Caplan Broward Palm Beach New Times critique gastronomique Nicole Danna Auteur nominé aux James Beard Award de How Italian Food Conquered the World, How Italian Food Conquered the World auteur Jean Mariani de Mariani's Virtual Gourmet, stratège principal de contenu et rédacteur en chef chez MSN Ilana Bergen Chroniqueur de cuisine régionale "Great American Bites" de USA Today Larry Olmsted et d'autres experts du HuffPost, du Detroit News, du Food Network, du Thrillist, du Miami Herald, du Virginian-Pilot et de nombreux blogs sur la pizza à travers l'Amérique. (Poursuivez votre lecture pour la liste complète des panélistes de cette année.)

Nous avons également un expert spécial cette année : la plus grande autorité américaine en pizzaologie (le dit là même dans la bande dessinée du 8 juillet), "Blondie's" Dagwood Bumstead. C'est vrai, a pesé Dagwood. Je ne peux pas faire mieux.


Crédit photo : Royaume de la bande dessinée

Qu'en est-il de son point de vue sur ce qui fait la tarte parfaite? "Une croûte extérieure croustillante mais toujours semblable à du pain et pétillante, pas trop de sauce mais certainement faite maison", a conseillé M. Bumstead. "L'accent est mis sur le fromage (beaucoup de fromage!). Il doit y avoir du fromage qui coule sur les côtés de la tranche, donc cela fait un gâchis extensible lorsque vous retirez votre tranche de la pizza entière. Dernier point mais non le moindre, seulement le plus frais ingrédients pour le garnir ! Et que diriez-vous de piments jalapeños pour le pimenter un peu ! Vous saviez qu'il y avait une raison pour laquelle vous avez toujours aimé ce gars, n'est-ce pas ?

Cette année, Dagwood et ses collègues panélistes ont finalisé une liste couvrant 24 États. Les 10 principaux États pour la pizza (neuf, techniquement, plus le District de Columbia - "Pizza sans représentation") comprenaient New York (27) Californie (11) Connecticut (neuf) Pennsylvanie (sept) Illinois (six) Massachusetts (six) Washington, DC (quatre) New Jersey (quatre) Oregon (trois) et Texas (trois).

Pour la troisième année, le berceau de la pizza américaine, New York, a présenté le plus de pizzas. Mais pour la première fois, la part du gâteau de l'Empire State a diminué, avec seulement 27 places (il a marqué 30 places en 2013 et 35 l'année dernière). Et au sein de l'État, le pourcentage de places dans les cinq arrondissements de New York était également inférieur à celui de l'année dernière (85 % en 2015 contre près de 90 % en 2014). En 2014, Brooklyn a régné avec 13 places, menant Manhattan (11), Queens (quatre), Staten Island (trois) et le Bronx (un). Ces 31 places sont tombées à 23, avec Brooklyn et Manhattan à égalité à neuf, Staten Island et Queens se classant à deux places, et les éprouvés Louie et Ernie du Bronx le représentent une fois de plus.

Après New York, Chicago, Los Angeles et Philadelphie sont à égalité au deuxième rang, avec six places chacun, avec Boston et New Haven, Connecticut, non loin derrière avec cinq chacun. Portland (Oregon), San Francisco et Washington, DC, également à égalité avec quatre places chacune, puis sept villes à égalité avec deux pizzas par : Atlanta, Austin, Vegas, Milwaukee, La Nouvelle-Orléans, Providence, et oui, Robbinsville, New Jersey (3 041 habitants).

Parmi les lauréats, vous trouverez d'anciens stand-by comme Joe's dans le West Village de New York, Una Pizza Napoletana à San Francisco et Pizzeria Bianco à Phoenix, et quelques surprises gravissent les échelons : Buddy's à Detroit et Chicago's Coalfire sont devenus le top 10. Mais vous devrez consulter la liste complète ci-dessous, puis lire les légendes de la galerie pour savoir pourquoi chaque endroit a atterri là où il l'a fait. On dira que les deux premières tartes n'étaient séparées que par une seule voix (c'est une grosse année pour les deux pizzerias qui les ont produites : l'une 90 cette année et l'autre s'apprête à fêter ses 50 ans).

Une dernière chose : nous savons qui, selon nous et nos nombreux panélistes, sert les meilleures pizzas en Amérique, mais nous aimerions également savoir qui, selon vous, le fait. C'est vrai, nous aimerions que vous votiez aussi. Consultez la liste, puis cliquez sur notre sondage (en savoir plus sur le vote populaire) et évaluez les endroits que nous avons manqués ou qui, selon vous, auraient dû être classés plus haut (ou plus bas). Nous publierons les résultats dans quelques semaines.

#101 Ghigiarelli's, Old Forge, Pennsylvanie (Rouge : Tomate, fromage en brique)


Crédit photo : Arthur Bovino

La zone crépusculaire de la pizza.

Vous devez créditer une ville qui s'appelle la "capitale mondiale de la pizza", surtout si personne n'en aurait entendu parler autrement. Pas Naples, en Italie. Ni New York ni Brooklyn, ni Chicago, San Francisco, Los Angeles ou New Haven. Non, Old Forge, Pennsylvanie, revendique cette distinction, et sur les pancartes de la ville, rien de moins.

Quelque six endroits - Anthony's, Arcaro & Genell, Brutico's, Revello's, Rinaldi's et Ghigiarelli's - constituent les pizzerias qui constituent cette revendication courageuse. Cette zone crépusculaire de la pizza, cette capitale de la pizza à sa façon, pourrait aussi bien être un pays différent - ils ont même leur propre langue de pizza. Commandez par couleur (rouge ou blanc) ou par la coupe ou par le plateau.

La mystérieuse combinaison de fromages qui recouvre la pizza à Old Forge est une brique énigmatique qui enrobe vos dents et votre langue d'une manière curieusement réconfortante mais déroutante. La pizza blanche ressemble à une calzone en ce sens qu'elle a une croûte en haut et en bas, mais la voie à suivre est la pizza rouge.

#100 800 Degrés Pizzeria napolitaine, Los Angeles, Californie (Margherita)

La Californie est une chose, mais comment les New-Yorkais prendront-ils des tartes napolitaines cuites en 60 secondes ?

" ouverture d'ici l'année prochaine."

Quiconque doute de la possibilité de tartes napolitaines de qualité, personnalisées et cuites en 60 secondes, cuisinées par une pizzeria napolitaine à 800 degrés et se présentant à côté du Starbucks dans chaque quartier peut nourrir leur scepticisme envers les pizzas en chaîne, mais ils ne peuvent ignorer les sept emplacements en Californie, deux au Nevada, une dans l'Illinois et des filiales internationales à Dubaï et au Japon (où sept autres devraient ouvrir au cours de la prochaine décennie).

#99 Piece, Chicago, Ill. (Pepperoni et piments banane)

Dans une ville connue pour ses plats profonds, les habitants de Chicago ont appris il y a longtemps comment donner une chance à la brasserie et pizzeria de Wicker Park ("La pizza est bonne pour vous !"). Le propriétaire Bill Jacobs avait déjà commencé, vendu et fabriqué Piece en allant au-delà de la réussite de l'entreprise familiale de bagels de Windy City qu'ils ont vendue en 1999 (vous diriez "reposez-vous à Piece", mais après son succès de pizza avec Piece, il est maintenant de retour dans bagels aussi !) trois ans avant que ce homeboy de New Haven ne s'aventure dans la pizza en 2002.

Les ennemis ont protesté, mais ils étaient bientôt chez Piece en train de manger les pizzas à croûte mince rouge, nature (pas de mozz) et blanche (croûte nature badigeonnée d'huile d'olive, d'ail en dés et de mozz), qui sont toutes au moins un petit morceau de Parmigiano-Reggiano, d'origan et d'olive. Ingrédients. Vous pouvez avoir une tarte classique de New Haven avec des tomates fraîches ou des palourdes (bien sûr), et, dans une sorte d'accord pan-New Haven Piece, il y a aussi un clin d'œil à la pizza à la purée de pommes de terre de Bru Room at Bar (No. 61). Est-ce déroutant de voir des frites et de la salsa et une trempette chaude aux épinards et aux tomates au menu ? Bien sûr, mais après avoir apporté des tartes de qualité à la New Haven à Chicago et racheté son bail pour qu'il puisse le faire pour les années à venir, Jacobs a apporté Tranquillité d'esprit aux habitants de Windy City, et la livraison en plus.

#98 Artichaut Basille, New York, N.Y. (Artichaut Tranche : cœurs d'artichaut, épinards, sauce crème, mozzarella, Pecorino Romano)


Crédit photo : Artichaut Basille

En 2008, utilisant ce qu'ils ont appris alors qu'ils travaillaient au restaurant familial Basille's à Staten Island (maintenant fermé), les pizzaiolos, les cousins ​​et les meilleurs amis Francis Garcia et Sal Basille ont pris un bain de fête, l'ont mis sur une pizza et ont transformé une tranche de une boutique de la 14e rue de New York en icône de pizza et vache à lait.

Ils ont maintenant cinq autres magasins Artichoke Basille's Pizza à New York (et un à Berkeley, en Californie), et il y a toujours une file d'attente devant la porte, ainsi que des fous de pizza debout à l'extérieur essayant (sans succès) de ne pas brûler le toit de leur bouche. sur la tranche d'artichaut signature crémeuse et au fromage.

Ils sont arrivés au Tonight Show et ont même décroché leur propre émission sur Cooking Channel de Food Network. Pas mal du tout. Certains pourraient prétendre que la croûte n'est plus ce qu'elle était, mais (et nous le disons avec amour) "Parce que vous ne pouvez pas prétendre que ce n'est pas une icône de la pizza à New York!"

#97 Tony's Place, Philadelphie, Pennsylvanie (Tarte aux tomates : mozzarella et sauce tomate)


Crédit photo : Matthew M/Yelp

Vous voulez une pizza raffinée ? Oui? Vous pensez pouvoir gérer des pizzas raffinées ? OK, va ailleurs. Vous ne le trouverez pas chez Tony, merci pour tout ce qui est sacré. Comme plusieurs grandes pizzerias sur cette liste, Tony's a commencé comme un endroit qui ne servait que des choses savoureuses et salées pour que vous puissiez acheter plus d'alcool. Oui, Tony Mallamaci a ouvert un petit bar au coin des rues 10th et Jackson à South Philly à la fin des années 40. Son frère Dominic l'a rejoint et ils ont commencé à vendre des sandwichs faits maison (spécialités comprenant du rosbif et des boulettes de viande) ainsi que des croûtes minces avec de la sauce tomate maison sur le dessus (pas de mozz!).

Dominic et Tony ont déménagé à l'emplacement actuel en 1951, attirant les clients avec des tranches gratuites de tarte aux tomates. Le menu s'est depuis longtemps élargi pour inclure des dîners de pâtes, des hamburgers, du poulet Parm, du "filet de plie", des poppers au jalapeño et une variété d'autres menus de bar douteux, des normes italo-américaines et Restaurant Impossible. Mais la pizza ? Comme n'importe qui de Philly vous le dira, "Meilleur. Tomate. Tartes. Jamais." Vous pouvez les garnir d'anchois, de pepperoni, de poivrons verts, de champignons, de saucisses et d'oignons, et, pour une durée limitée autour de la Saint-Valentin, ils sont même servis en forme de cœur.

#96 Micucci's Grocery, Portland, Maine (dalle sicilienne : tomates San Marzano, ail, mozzarella)


Crédit photo : Arthur Bovino

L'épicerie Micucci a été ouverte en 1951 par Leo et Iris Micucci et est depuis lors gérée par une famille. C'est plus un comptoir-sandwich qui rencontre une épicerie fine qu'une pizzeria. Mais la raison de visiter cette icône de Portland est à l'arrière, en haut des escaliers à gauche où des « dalles » de pizza à la sicilienne interprétée par les Américains sont cuites et placées sur des étagères.

Le mot « dalles » ne rend pas justice à ces tranches – un hybride curieux à coup sûr, elles ne sont nulle part aussi lourdes que les bombes intestinales que la plupart des descriptions véhiculent. Encore une fois plus grosses que la tranche sicilienne conventionnelle, et tout aussi épaisses si elles sont plus humides et plus pâteuses, les galettes de Micucci ne sont peut-être pas italiennes authentiques, mais elles ressemblent à une itération idéalisée du style de focaccia que vous avez toujours recherché, mais jamais expérimenté.

Chacun mesure environ un demi-pied de long. Il y a une cornicione inégale de pouce et demi à ¾ de pouce, qui n'est pas très différente du reste de la tranche, sauf qu'elle est plus sèche pour ne pas être recouverte par le pinceau de sauce sucrée et une couche incomplète de mozzarella enrobant le reste de celui-ci.

« Pillowy » et « airy » ont été utilisés pour décrire ces pizzas, et le seront sans aucun doute aussi longtemps que Micucci continuera à faire les choses de cette façon (la bonne façon, remarquez). Imaginez une focaccia légère et moelleuse - presque un pouce de haut à certains endroits mais pas moins d'un tiers de pouce n'importe où - c'est pâteux et un peu plus humide que la plupart avec des couches de bulles. Il y a une dispersion d'herbes italiennes sur le dessus, avec des ruisseaux de fromage et des courants sous-jacents de sauce autour de sections de pâte gonflées surélevées. Il n'y a pas de sous-croûte à proprement parler, mais quelques taches de fromage croustillantes par endroits, surtout le long des bords.

Ce n'est pas de la pizza dans un autre sens régional américain traditionnel, et vous ne pouvez pas non plus dire que c'est précisément italien. Mais il y a quelque chose d'intensément juste et de satisfaisant à ce sujet. Considérez le plaisir chaud et aéré d'une pâte fraîchement cuite sans trop de croûte, le goût de la sauce sucrée et le goût salé du fromage tout juste fondu, et vous obtenez l'idée d'une tranche de Micucci fraîche.

#95 Pizzeria Locale, Boulder, Colorado (Funghi : Mozzarella : pecorino, fontina, cèpes, champignon blanc rôti, ail, échalote)


Crédit photo : Pizzeria Locale/Alex Joyce

Il ne devrait pas être surprenant que Frasca, l'un des meilleurs restaurants d'Amérique, ait lancé une filiale qui sert certaines des meilleures pizzas du pays. Ce qui se passe maintenant que les restaurateurs Bobby Stuckey et Lachlan Mackinnon-Patterson se sont associés à Chipotle pour lancer le restaurant en tant que concept rapide et décontracté, reste à voir.

Il semble y avoir une idée que l'Amérique a besoin d'une chaîne de pizzas napolitaines rapides et décontractées de haute qualité. Il est peut-être vrai qu'il y a une lacune dans un marché dominé par des franchises somnambules qui se contentent de produire des bombes intestinales pâteuses et trop sucrées depuis des années. Peut-être qu'il n'y a vraiment rien de mal à l'idée de fours à sole rotative alimentés au gaz et à l'infrarouge ou de fours à sole rotative alimentés au gaz et à l'infrarouge qui éliminent largement l'élément humain de la cuisine. Ou peut-être que les Américains penseront que la pizza d'un endroit rapide et décontracté devrait pouvoir être mangée d'une seule main et sans couteau ni fourchette, vous savez, comme ce que les New-Yorkais appelleraient "une tranche".

Ce qui a été clair jusqu'à présent, c'est que cette pizzeria contemporaine autoproclamée inspirée des pizzerias traditionnelles de Naples sait comment l'apporter.

La pizzeria locale à service complet de Boulder sert 14 tartes (sept blanches et rouges), parmi lesquelles les champignons, qui, pour 20 $, vous permettent de passer au niveau supérieur avec la truffe noire d'été d'Ombrie. Le menu des Pizzeria Locales "à service rapide" à Denver (où il y en a deux), à Kansas City et bientôt à Cincinnati propose 10 tartes de 11 pouces un peu plus traditionnelles (bien qu'une version de la pizza mais avec du maïs sucré, jambon, crème fraîche et ail ont fait la coupe). Mais vous pouvez créer vos propres combos intéressants avec leurs 25 garnitures.


25 des garnitures de hamburgers les plus folles des États-Unis

Il existe de nombreuses façons de préparer un hamburger en plus de la laitue, du fromage et de la tomate. (Sushi? Euh, d'accord.) En préparation de la Journée nationale du hamburger le 28 mai, nous servons les garnitures les plus uniques des États-Unis pour rehausser les hamburgers.

1. HOT FUDGE // MCGUIRE'S IRISH PUB // PENSACOLA, FLORIDE

Pourquoi attendre le dessert ? Les clients du saloon irlandais peuvent mélanger le sucré et le salé en commandant un burger de bœuf Black Angus de trois quarts de livre recouvert d'une boule de crème glacée à la vanille arrosée de fudge chaud.

2. RAMEN // RAMEN BURGER // EMPLACEMENTS DIVERS

Jason Wong, Flickr // CC par NC-ND 2.0

Les Ramen Burgers emblématiques de Keizo Shimamoto peuvent être trouvés aux États-Unis dans divers marchés aux puces et aires de restauration à travers New York. Ce hamburger contient des galettes de bœuf de qualité USDA entre des petits pains aux nouilles assaisonnés d'oignons verts et de glaçage au shoyu. Au plus fort de l'engouement, des centaines de convives se sont alignés pour essayer cette création de hamburger phénoménale.

3. FROMAGE À LA CRÈME // GRILL 'EM ALL // ALHAMBRA, CALIFORNIE

Le food truck et restaurant Grill 'Em All's inspiré du heavy metal (le chanteur de Twisted Sister Dee Snider y a mangé !) bacon frit, sriracha, oignon grillé et aïoli au vinaigre de malt. Le fromage à la crème est un ajout fréquent à leurs hamburgers rotatifs de la semaine, et le joint a été présenté sur Food Network's La meilleure chose que j'ai jamais mangé et a remporté la saison 1 de La grande course de food truck.

4. MAYONNAISE AUX CACAHUÈTES // MATT'S PLACE // BUTTE, MONTANA

Craig L., Yelp

Dans le plus ancien restaurant drive-in de The Treasure State, le choix de menu le plus populaire est surprenant. Les connaisseurs optent pour le Nutburger, une galette de bœuf recouverte d'une mayonnaise aux arachides broyées.

5. PORC EFFILOCHÉ // B SPOT // DIFFÉRENTS EMPLACEMENTS

Un délice de carnivore ! Le menu de ce restaurant décontracté, avec huit emplacements dans le Midwest, dont Cleveland, Columbus, Detroit et Indianapolis, comprend le Porky primé : un hamburger recouvert de porc effiloché, de salade de chou et de sauce barbecue à la Cleveland (à base de moutarde brune).

6. MANGUE, POIRE ET PIGNONS DE PIN // BOUTIQUE FLIP BURGER // ATLANTA

À Top Chef All Stars Le restaurant de hamburgers haut de gamme du gagnant Richard Blais - où ils prétendent "prendre le classique américain et le retourner sur la tête" - vous pouvez commander des hamburgers composés de steak tartare, de crevettes, d'agneau et de bison. Mais l'offre la plus unique est peut-être la galette de tartare de thon cru qui est accompagnée d'une vinaigrette au soja et de mayonnaise au wasabi, et garnie de poire asiatique, de purée d'avocat, de pignons de pin et d'une sphère de mangue.

7. FROMAGE GRILLÉ AU BACON // BAR & GRILL VORTEX // ATLANTA

Le Vortex Bar & Grill d'Atlanta fait monter la barre avec son Triple Coronary Bypass : deux galettes fondantes et un fromage grillé au bacon servent de petits pains. Le sandwich se compose de deux tranches de pain blanc, quatre tranches de pain grillé Texas épais et beurré, 18 tranches de bacon, 24 onces de surlonge, 18 tranches de fromage américain, trois œufs au plat et de la mayonnaise. Le repas de plus de 7 000 calories est accompagné de petits bouts recouverts de morceaux de fromage et de bacon.

8. BANANE FRIT ET BEURRE D'ARACHIDE // BOSTON BURGER COMPANY // BOSTON

Christina O., Yelp

De nombreux restaurants de hamburgers rendent hommage à Elvis Presley et à son amour pour les sandwichs au beurre de cacahuète et à la banane. (Commandez des variantes au Vortex Bar & Grill à Atlanta et au Grumpy's Bar & Grill à Minneapolis.) Chez Boston Burger Company, c'est The King, qui est recouvert de beurre de cacahuète, de bacon et de bananes frites, et saupoudré de cannelle et de sucre. Aies pitié!

9. DONUTS // CYPRESS STREET PINT & PLATE // ATLANTA

Le concept de beignets en tant que petits pains n'est pas exclusif au célèbre camion de restauration de Minneapolis Eli's Donut Burgers - The Original à Portland, dans l'Oregon, propose un apéritif glacé de beignet au babeurre, et le Buzz Bar de Chicago était connu pour servir un hamburger de beignet avec de l'aïoli à la truffe. et fraises caramélisées. Actuellement, au Cypress Street Pint & Plate, le Sublime Donut Burger est servi avec du bacon fumé au bois de pommier, du cheddar et des oignons caramélisés pris en sandwich entre les beignets fraîchement cuits de la boulangerie locale Sublime. (Sublime a également sa propre version du hamburger.)

10. DRESSING CAESAR // HAMBURGERS LITTLE MIKE // OKLAHOMA CITY, OKLAHOMA

La spécialité de cette institution d'Oklahoma City est le Caesar Burger, qui est trempé dans la vinaigrette crémeuse. Bonus : vous pouvez vous dire que vous avez essentiellement commandé une salade.

11. FARCE ET SAUCE AUX CANNEBERGES // WAHLBURGERS // ENDROITS DIVERS

Wahlburgers

Célébrez Thanksgiving toute l'année chez Wahlburgers, la célèbre chaîne de hamburgers soutenue par Mark Wahlberg et ses frères Paul et Donnie. (Jusqu'à présent, il y a des endroits dans le Massachusetts, la Floride, le Nevada, New York et la Pennsylvanie.) Les célèbres frères et sœurs ont préparé le sandwich du jour de Thanksgiving avec de la dinde assaisonnée, de la farce et de la courge musquée rôtie, et l'ont recouvert de sauce aux canneberges et à l'orange maison.

12. CONFITURE // WEST EGG CAFÉ // ATLANTA

Au West Egg Café, les hamburgers sont garnis de confiture de tomates, de fromage au piment et de bacon pour créer le "PB&J".

13. CAVIAR // SERENDIPITY 3 // NEW YORK

En commandant le Burger Extravagant dans ce monument touristique de Manhattan, vous obtiendrez un hamburger de bœuf Wagyu infusé de beurre de truffe aux 10 herbes, garni de cheddar vieilli dans une grotte de 18 mois, de truffes noires rasées, d'œufs de caille frits et de caviar Kaluga. Bien sûr, vous devrez planifier à l'avance (48 heures) et débourser 295 $ pour ce hamburger, qui est maintenu avec un cure-dent en or massif incrusté de diamants. (Vous pouvez terminer la décadence avec le sundae à la vanille de Tahiti à 1 000 $ et à la feuille d'or comestible.) Si c'est trop riche pour votre sang, ils proposent également un hamburger au caviar plus modeste avec de la crème sure et du concombre, une bonne affaire à 18,50 $.

14. FRIED ICE CREAM // FLORIDA STATE FAIR // TAMPA, FLORIDE

Parmi les plats à vendre à la Florida State Fair annuelle à Tampa : un cheeseburger au bacon recouvert de laitue, d'oignons, de cornichons, de tomates… et une bonne boule de crème glacée frite.

15. BEURRE D'ARACHIDE ET GELÉE // SLATER'S 50/50 // SAN DIEGO, CALIFORNIE

Aselicia S., Yelp

L'avant-poste du sud de la Californie (il y a aussi des magasins à Anaheim Hills, Huntington Beach, Pasadena, Rancho Cucamonga et San Marcos) ne manque pas de plats créatifs. Voir : le Sriracha Burger et le Hawaiian, qui vient avec du spam. But the Peanut Butter & Jellousy may be the most out there, with peanut butter and strawberry jelly covering a slab of beef and bacon (plus, it gets major points for its name).

16. FRITOS // FIFTH THIRD BALLPARK // COMSTOCK PARK, MICHIGAN

Each year, just north of Grand Rapids, fans of the city’s minor league baseball team the West Michigan Whitecaps are given the chance to vote a new food item into the stadium’s concession stand. The 2009 offering stuck: a giant slab of five patties, American cheese, chili, salsa, nacho cheese, lettuce, tomato, sour cream, and Fritos. The burger can be cut into four pieces with a pizza cutter for sharing, but finishing the entire 5000 calorie sandwich by the end of the game earns you a T-shirt and your photo in the Fifth Third Burger Wall of Fame. Batter up!

17. FOIE GRAS AND TRUFFLES // BURGER BAR // LAS VEGAS

Indulge your late night cravings on the Las Vegas Strip with chef Hubert Keller's $60 Rossini burger. He tops Australian Wagyu beef with sautéed foie gras, shaved truffles, and black truffle sauce. Or feel free to add your own creation. The restaurant’s list of toppings includes coleslaw, macaroni salad, asparagus, pineapple, and large shrimp, among others.

18. KIMCHI // UMAMI BURGER // VARIOUS LOCATIONS

The popular chain—with locations in California, New York, and Chicago—offers a Korean barbecue-inspired dish that comes with Gochujang glaze, sesame aioli, Korean ketchup, and caramelized kimchi.

19. SHRIMP // BURGER & BEER JOINT // VARIOUS LOCATIONS

At this Sunshine State favorite, you can order burgers named after classic rock songs like the Paradise City, where the beef is thick (a half pound) and topped with poached and seared Cajun spiced shrimp.

20. MAC AND CHEESE // ZOMBIE BURGER + DRINK LAB // DES MOINES, IOWA

SanDee W., Yelp

At the quirky, undead-themed restaurant you can choose from cleverly named burgers such as the Dawn of the Dead, They’re Coming to Get You Barbara, and The Walking Ched. The last shoves a burger, cheddar cheese, and a scoop of macaroni and cheese between two pieces of deep-fried mac and cheese.

21. PIZZA // NOSH // PORTLAND, MAINE

This is no ordinary pizza burger. At Nosh, the Slab Burger uses two slices of pie to sandwich a beef patty, provolone cheese, red pepper, marinara, and pesto.

22. HOT DOG // MOTHER'S FEDERAL HILL GRILLE // BALTIMORE, MARYLAND

No need to decide between two barbecue classics at this Maryland eatery. Order up The Dog [PDF] and have your Angus beef topped off with an all beef hot dog, chili, and cheese sauce.

23. SUSHI // 26 BEACH // VENICE, CALIFORNIA

Christine T., Yelp

This oceanside spot claims to make the only California roll hamburger in the world. To make the one-of-a-kind burger, they take a beef patty then stack it with snow crab salad, avocado, sushi ginger, lettuce, tomato, nori, and wasabi shoyu mayonnaise.

24. BUTTER AND MAPLE SYRUP // BUTTERMILK KITCHEN // ATLANTA

Breakfast burger? Bring it on! Order the special Dad’s Waffle ($13 at this Southern eatery) and bite into a huge burger patty on a sourdough waffle, doused in butter and maple syrup.

25. COMMUNION WAFER // KUMA'S CORNER // CHICAGO

In 2013, the Chicago kitchen created a holy controversy with their "Ghost" burger. After local Catholics objected to the deity—a burger with ghost chile aioli, goat shoulder, a red wine reduction they dubbed the blood of Christ, and an unconsecrated communion wafer—the restaurant promised to donate $1500 to the Catholic Charities of the Chicago Archdiocese. Their offering was refused.


The 25 Most-Over-the-Top Bloody Marys in America

The streamlined initial recipe of vodka and tomato juice now serves as a mere jumping-off point for everything under the sun in these 25 totally off-the-wall Bloody Marys.

Relatif à:

Photo By: Rockit Ranch Productions

The Barn Yard Bloody Mary at Farmer's Table, La Mesa, California

While largely an ode to refined, farm-to-table cuisine, this Cali eatery has tongue-in-cheek fun with its theme during brunch, when five wacky Bloody Marys are on offer. The Peter Rabbit (cheese-stuffed mushroom caps and assorted veggies) and the Butcher's Block (sage-fennel sausage and braised short ribs) set the stage in a comparatively sedate way, but the showstopper is the $45 Barn Yard, a cornucopia of bacon-wrapped shrimp, fresh mozzarella, seasonal vegetables and a whole roasted chicken, meant to satisfy four thirsty (and famished) farmhands.

The Sumo Mary at Sunda, Chicago

You'll need a pretty strong constitution to wrestle with the 32-ouncer at Chicago's Southeast Asia-referencing Sunda. It tips the scales with half a grilled cheese sandwich, braised pork belly, Chinese broccoli, pickled daikon, shishito peppers and roasted potatoes, a crab sushi roll, the Filipino spring roll known as lumpia and a saucy duck bao. Talk about a knockout.

Mama Betty's Bloody Mary at The Bellwether, Studio City, California

Sharing is encouraged during The Bellwether's convivial brunch hours &mdash except, that is, when it comes to cocktails. That means you're fully within your rights if you bogart your Bloody Mary, appetizingly assembled from house-infused habanero vodka, house mix, bacon salt, pepperoncini, cornichons and an adorable mini BLT.

The Brunch for Two at Party Fowl, Nashville, Tennessee

This Nashville funhouse certainly isn't guilty of false advertising when it comes to its infamous Brunch for Two. There's no reason to bother with anything else on the menu, considering this goblet-proportioned offering provides patrons with more calories than they can possibly need in a day, presented on sticks precariously stacked with fried okra, a halved avocado, Scotch eggs, olives and two split hot Cornish game hens.

The Big Fix at Flipside, Nashville, Tennessee

Nashville strikes again, thanks to Flipside, which makes a play for Party Fowl's Bloody Mary crown with The Big Fix. A dill pickle and bacon share real estate in a frosted mug with a skewer brandishing fried chicken cutlet wedges and Tater Tots, and a massive snow-crab claw is draped dramatically over the side.

The BBQ Bloody Mary at That Boy Good BBQ, Oceanside, California

That Boy Good treats its Bloodys in much the same way it approaches its low-and-slow-smoked meats. The chef whips up his own Mary mix (flavored with a dash of BBQ sauce, of course) and uses his all-purpose rub to rim the glass. Jalapeno-infused vodka joins the party, as do celery, olives, limes, pickled veggies and the coup de grâce, a hulking smoked rib.

The Motherlode Mary at Black Iron Kitchen & Bar, Telluride, Colorado

You may want to postpone hitting the slopes after you've gotten a load of the Mary at this apres-ski lounge at the Madeline Hotel. Not only is there a fair amount of vegetation involved (cherry peppers, pickled okra, haricots verts and baby corn), but it packs a protein punch, too, thanks to multiple rashers of crisped bacon and a brawny lamb slider.

The Bloody Best at The Nook, Atlanta

We've got Georgia on our minds, thanks to the awe-inspiring Bloody Best at The Nook. A 32-ounce tumbler barely contains the lava-red drink soused with black pepper vodka, to say nothing of the skewers strung with steak, Tater Tots, pepperoncini, bacon, hard-boiled eggs, beef straws and a slice of buttered toast.

The Chubby Mary at The Cove, Leland, Michigan

Seafood (in the form of oysters, shrimp and lobster) is a pretty standard addition to Bloody Marys. Yet The Cove, situated in Leland's Fishtown neighborhood, serves a Bloody that's, well, a fish out of water in a rather delectable way: A whole smoked chub rises from its brackish, horseradish- and vodka-spiked depths.

The Pizza Bloody Mary at Homeslice, Chicago

While we don't necessarily think of pizza parlors as standard brunch destinations, this quirky Chicago pie slinger is actually a brilliant option for anyone whose go-to fast breaker is a leftover, refrigerated slice. And truly, there's no better hangover cure than a spicy, tomato-rich Bloody, crowned with a chilled triangle of Hawaiian-style 'za &mdash although the accompanying Miller High Life pony might just jump-start a new buzz.

The Bloody Mary Bar at Andiron Steak and Sea, Las Vegas

Not only is Andiron's Bloody Mary bar DIY, but it's bottomless as well, meaning you can spend the better part of the day composing bespoke cocktails from bottles of original, spicy, roasted tomatillo or briny, clam-permeated juice, plus 12 salts, 21 hot sauces, and myriad bowls overflowing with Marcona almond- or blue cheese-stuffed olives, beef jerky, bacon, poached shrimp and Slim Jims. And it's up to you how heavy a hand you use with the vodka or tequila. Hey, what happens in Vegas stays in Vegas.

The Shellfish Bloody at Luke Wholey's Wild Alaskan Grille, Pittsburgh

This seafood haven carries its under-the-sea motif straight through to brunch, gamely loading pint glass-proportioned Bloodys with everything from spice-rubbed prawns to whole, flash-fried soft-shell crabs in season, adorably adorned with two pimento-stuffed olives for eyes.

The F*%# Brunch Bloody Mary at Anvil Pub, Dallas

Anvil Pub may thumb its nose at brunch with its colorfully named cocktail, but it's only served to bolster the weekend crowds at this Deep Ellum haunt. One of four flagrantly insane tipples (the others are a breakfast sandwich-mounted mimosa, a chimichanga-capped sangria and a cinnamon roll-cloistered screwdriver), the Bloody comes reinforced with revolving toppings such as a bacon cheeseburger, beef jerky, Brussels sprouts, shrimp, asparagus, crawfish and a half-pint of PBR.

The Bloody Buck at Buck's Naked BBQ, Maine

Dry-rubbed, hardwood-infused meat finds its way into most everything at this duo of Maine-based BBQ joints. And that very much extends to the drinks menu, where margaritas, dark and stormys and, yes, piquant Bloody Marys come opulently accessorized with slow-smoked baby back ribs.

The Build Your Own Bloody at The Wayfarer, New York

The most-jaw-dropping aspect of The Wayfarer's Bloody Mary is how utterly customizable it is. In fact, it's possible to come up with well over 1,000 variations by mixing and matching ingredients from the stupendously stocked bar. Start with a base of traditional mix, tomato water or kale-enriched green juice, pick your poison from a selection of house-infused cucumber or black pepper vodka, individualize your rim with poppy and sesame seeds, smoked paprika or celery salt, and go nuts with garnishes such as shrimp, roasted tomatoes, cheddar cheese, pepperoncini and pork rinds.

The Hail Mary at Star Bar, Austin

Taking the "everything's bigger in Texas" motto to heart, Star Bar proudly proffers this veritable kitchen sink of a drink &mdash if you can even call it that. You'll need to plow your way through a cheeseburger, chicken nuggets, cheddar smoked cocktail sausages, cubes of cheddar and pepper Jack cheeses, hard-boiled eggs, pickled okra, dill pickles and gherkins, cherry tomatoes and celery, as well as powdered mini doughnuts and a full-sized honey bun, before you get to anything that can be consumed with a straw.

The Chicken Fried Bloody Beast at Sobelman's Pub & Grill, Milwaukee

Family-owned Sobelman's rules Milwaukee's Bloody Mary scene and regularly nabs national press for its 40-ounce behemoths. And while that amounts to a pretty stiff pour of Tito's, the alcohol is effectively counteracted by a serious serving of food that's more full-on brunch than mere garnish. Celery stalks and skewered vegetables are overshadowed by bacon-wrapped jalapeno cheese balls, cheeseburger sliders and (this is the "Chicken Fried" part) a whole four-pound bird, procured from Ray's Butcher Shoppe in Greenfield.

The Bloody Homer at Icehouse, Minneapolis

This may be Minneapolis, not Springfield, but we have no doubt that Homer Simpson would make Icehouse his home away from Moe's &mdash especially since his eponymous cocktail comes in a Duff-emblazoned glass, thoroughly swine-ified with both candied bacon strips and a mini, "bacon-bedazzled" doughnut. Mmmm . bacon-bedazzled doughnut .

The Bloody Mary at The French, Naples, Florida

What's in a name? Not a whole lot when it comes to The French's far-from-basic Bloody that brings a taste of France to Florida, by way of fresh-pressed tomato juice embellished with cornichons, pickled onions, salami, spicy boiled shrimp, steak tartare on a toast point and a tiny French flag.

The Bloody Best Bloody Mary at Chef Point, Watauga, Texas

Unsurprisingly, you could easily fill a list of over-the-top Bloody Marys exclusively with entries from Texas. Watauga joins the fray with this leviathan cocktail from Chef Point, based on a double order of spicy Bloody Mary plus 16 ounces of domestic beer. If that sounds like a lot of alcohol, know that it's hardly a match for the sheer amount of booze-absorbing food that umbrellas it: a portion of "Better Than Sex" fried chicken, a cheeseburger, waffle fries, bacon, a blistered jalapeno pepper, asparagus spears, assorted pickled things and a pair of poached shrimp.

The Lobster Bloody Mary at Brant Point Grill, Nantucket, Massachusetts

Bloodys brimming with hamburgers, hot dogs, pizza, mac and cheese, brownies and whole fried chickens not your style? Elegant imbibers will appreciate this crustacean concoction courtesy of the Brant Point Grill at the White Elephant Hotel. It features housemade tomato juice mix, locally distilled vodka, a spicy bacon salt rim, and a quarter-pound of lobster.

The Bakon Bloody Mary Masterpiece at Sam's Tavern, Seattle

Since it's off-menu, we're letting you in on one of Seattle's best (but not all that well-kept) secrets: Sam's is home to one of the best darn Bloodys in town. It certainly doesn't hurt that it's spiked with locally made, bacon-infused vodka. But as usual in the world of out-of-bounds Bloody Marys, it's the accoutrements &mdash celery, cheese cubes, tomatoes, olives, onions, cocktail weenies and a cheeseburger slider with the works &mdash that send this drink into the brunchtime-tipple stratosphere.

The Meaty Man at The Attic, Long Beach, California

You may not expect to find something so unapologetically meat-centric in sunny SoCal, yet the folks at The Attic seem wholly unconcerned with beach-physique maintenance &mdash at least when it comes to their Bloody Mary. It's enriched with a triad of indulgent proteins: a short-rib slider perched on a house-baked bun, a rasher of thick-cut fried bacon and a Slim Jim-stuffed olive.

The Southwestern Bloody Mary at Kachina, Denver

So special it's available only on Sundays, Kachina's Southwest-inspired Bloody Mary bar is truly beautiful to behold. Sure, you'll find the usual suspects like celery and bacon, but you can really go for broke with more novel add-ins such as prosciutto, Manchego, chorizo-stuffed olives, pickled cactus, shrimp escabeche and blue corn waffles.

The Checkmate at Score on Davie, Vancouver, British Columbia

Oh, Canada! You may want to consider taking a day trip across the border for brunch, in pursuit of Score on Davie's totally off-the-wall Bloody. Boozy tomato juice is merely the base (and practically beside the point) in this eminently edible cocktail that's chock-full of roasted chicken and chicken wings, a Sriracha-glazed pulled pork slider, a hot dog topped with pulled pork mac and cheese, a full-size burger, a batch of onion rings . and, oh, a brownie for dessert.


Is there anything mac and cheese DOESN'T go with?

Mango salsa is delicious enough to be put on everything, even a hot dog. So summery!

6. Arugula Pesto and Caramelized Onions

Ummm. who knew pesto on a hot dog could look so incredible?!

7. Caramel Popcorn

Caramel popcorn. On a hot dog. With cheese and bacon. This is a thing that happened.

8. Corn Chutney

This chutney includes celery, tomatoes, honeydew melon, and dill. You'll want to eat it even without the hot dog.

9. Ramen Noodles

Who needs a bun when you could wrap your hot dog in ramen noodles?

10. Mashed Potatoes, Gravy, and Onions

This is just weird enough where you HAVE to try it to see how it is.

11. Celery and Blue Cheese

It's basically like eating wings, except you're not eating wings, you're eating a hot dog.

12. Crushed Salt and Pepper Potato Chips

It's basically a known fact that potato chips make everything better.

13. Cheese, Marinara, Basil, and Pepperoni

Who says you have to choose between pizza and a hot dog? Pas nous!

14. Pastrami and Swiss Cheese

While we're at it, who says you have to choose between a reuben and a hot dog?

15. Fried Onions and Pickled Cucumber

It's really something when fried onions and pickles are the most normal hot dog toppings on a list.

16. Muenster Cheese, Mayo, Bacon, and Avocado

Of course avocado makes a good hot dog topping!

17. Cream Cheese, Jalapeno, and Bacon

It's basically like a jalapeno popper on a hot dog wrapped in a bun.

18. Bacon, Fried Onions, and Potato Salad

I mean, you're going to be eating potato salad anyway, so you might as well put it on your hot dog instead of next to it.

19. Poutine

French fries, cheese curds, gravy, and a hot dog. All you need for a perfect summer meal.

20. French Fries

Or you could just wrap your hot dog in French fries and leave it at that.


15 Deliciously Different Ways to Eat Cauliflower

Yes, it&aposs undercover cauliflower, caught in a dozen delicious disguises. These clever recipes replace starchy potatoes, refined flour, and white rice with delicious, nutritious cauliflower. Looking for what to cook with cauliflower? Here are a dozen ideas for cauliflower that will keep dinner interesting and exciting.

"A great way to add some zip to your cauliflower. This recipe is low-carb and resembles a loaded potato! Very unique and down right tasty!" says BOOKCHICKADEE.

"This recipe is unbelievable," says volleyballmom. "I served it to two cauliflower non-lovers and didn&apost tell them what it was until they were finished raving about it. I wasn&apost sure that straight veggies and pork was going to be enough for my big boys, so I made some rice anyways to add to the dish. The rice is now in my freezer." Also, check out these 4 easy ways to rice cauliflower in 5 minutes.

Oh, cauliflower, you&aposve outdone yourself. Among the interesting things to do with cauliflower, pizza crust must rank among the most outrageous. Now, the texture isn&apost identical to pizza crust. But this crust is delicious in its own right, and a healthier delivery system for pizza toppings. The key is to squeeze out all the moisture from the cooked cauliflower before baking.

"This is &aposwow&apos on the tongue!" says lisandreasings. "A very flexible recipe — I can see adding leftover mashed potatoes, kale, or artichoke hearts to the mix. Phenomenal with aioli garlic mustard sauce." For more, check out our 7 Best Crispy Cauliflower Cakes.


A Highly Scientific Analysis of Pineapple as a Pizza Topping

The debate has raged on for more than half a century now — is pineapple an acceptable topping on pizza?

It’s an ongoing , multi-thread argument on Reddit, a persistently insulting meme and I even got some hate for it when I ordered it as part of my investigation into the Domino’s pizza tracker . But I’m here to say that the debate ends maintenant .

While I myself am pro pineapple on pizza, I have developed a highly scientific, unbiased method to decide if pineapple on pizza is indeed valid. I have determined five relevant areas of expertise to judge pineapple as a topping and consulted three experts in each area to give a definitive answer.

Here’s what they had to say — and the final verdict…

Italian Chefs

Pizza is Italian. While some pseudo know-it-all smartasses sometimes like to claim otherwise by saying flatbreads started elsewhere , the modern pizza was invented by Raffaele Esposito in Naples in the late 1800s. Given that, it makes sense that the first stakeholders in this debate should be traditional Italian chefs.

I first speak to Amanda Vasquez (formerly Presti), who grew up with her Italian immigrant grandparents here in the U.S. Vasquez had previously weighed in on my piece about the food in Goodfellas , and she’s very much an Italian chef in the traditional sense. When it comes to pineapple on pizza, she says, “I’m not a big fan of the flavor pairings of tomato and pineapple. I don’t like sweet flavors in general, and it’s not very traditional.”

Giuseppe Fanelli, though, owner of Tredici North in Purchase, New York, and a winner of Chopped , says that he’s pro pineapple on pizza, as long as it’s done right. “I’m a very technical chef, meaning if you’re going to apply an ingredient, it has to fit and be an accompaniment. So if you’re using pineapple, it should be pre-cooked the same day if you’re cutting it in large cubes, or it should be thinly sliced,” Fanelli says. Also, he says ham isn’t the only acceptable pairing to pineapple on pizza, as it would also pair well with porchetta or shrimp.

Hawaiian thin crust pizza

Finally, renowned pizza chef (and James Beard Award winner) Chris Bianco says he doesn’t care for pineapple on pizza, feeling there’s too much acidity with both the tomato and pineapple. But he adds, “I don’t judge people. Marry who you want, love who you want and put whatever you like on your pizza. Personally, though, I’m not a fan.”

So while Bianco says not to hate pineapple pizza lovers, he personally doesn’t approve, putting the Italian chefs group definitively in the “no” column.

PIZZA EXPERT GROUPS — FOR: 0 AGAINST: 1

Food Historians

Next we turn to the origins of Hawaiian pizza itself, which is as much Hawaiian as it is Italian — that is to say, not at all. Sam Panopoulos was a Greek-born chef who moved to Canada and created Hawaiian pizza in 1962 in his Ontario restaurant. Panopoulos passed away in 2017 , but lived to see what a controversy he had created. As he once explained to the BBC, “We just put it on, just for the fun of it, to see how it was going to taste. We were young in the business and we were doing a lot of experiments.”

So while Panopoulos wasn’t Italian and Hawaiian pizza certainly is more Canadian than Hawaiian, does that alone make it invalid? After all, while sausage and peppers are traditional Italian fare — and thus, an acceptable pizza topping — pepperoni was born in America by Italian-Americans, not in Italy proper, yet no one disputes its legitimacy as a pizza topping.

Greasy Hawaiian and pepperoni pizza with ham and pineapple

Given all this, I turned to food historians to “judge” the history of pineapple on pizza to determine if it’s somehow less “worthy” as a pizza topping. Julia Skinner , author of Afternoon Tea: A History , asks, “Is ‘Hawaiian’ pizza a legit kind of pizza in a truly traditional sense? Nope, probably not. Still, if you find a food that makes you happy, it doesn’t matter what anyone else thinks.” In other words, she says no, but in a nice way, much like Chris Bianco.

That said, the remaining two food historians I spoke to gave pineapple on pizza the historical seal of approval, with Repast Supper Club host Sam Bilton saying, “Historically speaking, it was commonplace to serve sweet dishes — like tarts or creams — alongside savory pies or stews, so I don’t think pineapple on pizza is that odd in that context.”

Then there’s professor Ken Albala , an author and editor of a wide variety of books about food , who says, “All cooking is a matter of evolution. To say, here is the correct dish and other forms aren’t legitimate, would be to consign the dish to a museum and have people stop eating it. Food, like language, evolves whether people want it to or not. That’s not to say there isn’t bad pizza, but when you start saying one form is legitimate or authentic, it’s essentially meaningless. So yes, I laud pineapple on a pizza. I put it on my own pizza now and then, especially fresh, grilled and cut into little cubes.”

PIZZA EXPERT GROUPS — FOR: 1 AGAINST: 1

Food Writers/Critics

With the scores tied, I next turned to the most unforgiving of groups: Food critics. “I, for one, do not care for pineapple on traditional pizza because the flavors are redundant,” says Jim Mumford, blogger at Jim Cooks Food Good . He elaborates, “Each part of a pizza plays a role the crust is yeasty and gives texture, the cheese is fatty/salty, etc. When approached like this, a pizza and a peanut butter and jelly sandwich are very similar. So, in a PB&J, having two jellies is redundant, and on a pizza, having two flavors [the other being the tomato] that carry sweet/fruity notes is unnecessary.”

However, Greg Thilmont , a food critic who covers Las Vegas food and beyond, opines, “People get very factional and partisan about their pizzas. Obviously there’s the New York/Chicago roustabout that’s always going on, and then you can mix in Detroit and New Haven, too. Basically, people have their prejudices about pizza, and those are based on regionalism. Then there’s another level of pizza snobbery and Hawaiian pizza is looked down upon by many as either being child food or gauche. I was a real asshole for a lot of my life when it came to pizza, but in the last couple of years, I’ve had a couple of Hawaiian pizzas and you know what? It tastes good! Pineapple is delicious, and it’s used in meat all the time. That’s what makes al pastor so good — the pineapple, especially if it’s good pineapple, like Maui Gold pineapples. Canadian bacon can also be of high quality too.”

Given all that, Thilmont says if the ingredients are high quality, Hawaiian pizza “is a fine pizza.”

But when reaching out to food writer Gary Allen of On the Table , he decisively says, “I’m not a big fan of sweet ingredients on savory dishes like pizza,” putting the majority of the food writers firmly against pineapple on pizza.

PIZZA EXPERT GROUPS — FOR: 1 AGAINST: 2

Flavor Chemists

If you’re unfamiliar with what a flavor chemist is, Wikipedia describes them as the following: “A flavorist, also known as flavor chemist, is someone who uses chemistry to engineer artificial and natural flavors.” So these guys determine taste on a microscopic level, and perhaps it’s because of this that the flavorists I interviewed were the only stakeholders with a consensus, with them all giving pineapple on pizza a scientific thumbs up.

“When we’re talking about food pairings, we’re talking about things that both reinforce flavors in each other, as well as flavors that provide contrast,” explains flavor chemist Terry Miesle of FONA International . “For example, when you put garlic on a steak, you’ve got a lot of sulfur compounds and sugars, and those reinforce the steak, but you can also taste the contrast, otherwise you wouldn’t be able to tell it’s there. With pineapple on pizza, it’s doing both of these things — it’s reinforcing and contrasting — but with different components of the pizza.”

So when it comes to pineapple and tomato sauce, Miesle says that those two are contrasting and reinforcing each other in different ways. While both are fruits that have acids, tomato sauce has lactic acid and a little bit of citric acid, while pineapple has a lot of citric acid, no lactic acid and some ascorbic acid (which is vitamin C). So while these are all acids, they’re different acids — and different tastes — so they contrast each other.

As for the pineapple and cheese, these reinforce each other in ways that aren’t obvious. Miesle explains that cheese has a fruity component to it, which is why it changes as it ages and why you can taste the difference between cheeses that age for six months, versus a year, versus 10 years. That’s also why they say cheese “ripens” just like a fruit does. Also, cheese, tomato, ham and pineapple all caramelize when heated, reinforcing that flavor throughout.

Miesle helpfully drew up a little graph to illustrate what he’s saying:

While it’s a little technical, basically, the chemicals on the left are what we as humans are evolutionarily capable of tasting and the Xs stand for intensity. As you can see, the four major ingredients that are on top of the bread all balance each other out, providing both contrast and reinforcement.

Is there, however, such a thing as too much contrast? Absolutely, and Miesle explains that that’s why some tastes come off as offensive. “Just imagine lemon on pizza,” he offers as an example. He goes on to explain that the reason why people may not like pineapple on pizza is because of personal preference, as it may provide too much contrast with the other flavors they associate with pizza.

As for reinforcement, there is such a thing as too much of that too, and Miesle says if you’ve got too much reinforcement, everything tastes the same and dull. Pineapple and ham, however, tends to balance things out, making it a sound flavor topping for pizza (go science!).

In addition to Miesle, I spoke with Gary Reineccius , professor emeritus at the University of Minnesota’s Food Science and Nutrition Department, who says, “I don’t see any scientific issues,” with pineapple on pizza, going on to explain that another thing that makes it an acceptable topping is that it holds up under heat, whereas something like avocado — also a fruit — would not.

I got the same answer from flavor scientist Susie Bautista , who also added that the texture of pineapple is another component that makes it a good topping, as it has a slight crunch to it, much like pepper and onions.

PIZZA EXPERT GROUPS — FOR: 2 AGAINST: 2

Ninja Turtles

With the opinions all tied up at two groups for pineapple on pizza and two against, I turned to an indisputable tiebreaker — those whose insight into pizza is just as deep as the PhDs, scientists and historians who came before them: voice actors who have portrayed Teenage Mutant Ninja Turtles.

To my great surprise, Townsend Coleman , who portrayed Michelangelo on the original 1987 cartoon series, says (in his trademark surfer dude Mikey voice), “There are so many things that go on a pizza and pineapple is definitely ne pas one of them. Anchovies and hot fudge, why don’t you try starting there, dude!” When he switches back to his regular voice, Coleman reiterates by saying, “Pineapple doesn’t belong on pizza — it’s sweet . You can call that something else, but it’s not pizza.”

However, Robbie Rist , who portrayed an anchovy-hating Michelangelo in the original 1990 film, says that he’s “all for it” when it comes to pineapple on your pizza.

Which brings me to Rob Paulsen , who portrayed Raphael in the original cartoon, then Donatello in the 2012 Nickelodeon series (he’s also the author of a new memoir, Voice Lessons: How a Couple of Ninja Turtles, Pinky and an Animaniac Saved My Life ). With everything left up to his tie-breaking vote, Paulsen tells me the following: “ Raphael says, ‘Pineapple on pizza is a sin against Italy — and nature! It should only be considered as a smoothie additive and an underwater home for square, pants-wearing sponges.’”

PIZZA EXPERT GROUPS — FOR: 2 AGAINST: 3

So, there you have it folks: To my great disappointment, pineapple on pizza is officially cancelled. It was a close call, but by my very scientific and democratic analysis, the “no’s” have it by just a hair.

RIP pineapple on pizza, you had a good run.

Brian VanHooker

Brian VanHooker is a writer at MEL. He is the co-creator of the John O'Hurley pilot ‘The Tramp’ and co-created 'Barnum & Elwood.’ He also hosts a TMNT interview podcast.


Voir la vidéo: Les pizzas les plus délicieuses (Janvier 2022).